E.E. "Littérature et société" : Rencontre avec Kangni Alem

vendredi 22 janvier 2016
par  N. Darras
popularité : 3%

Kangni Alem est un écrivain, un traducteur, un dramaturge togolais. Il est né à Lomé en 1966, son père est nigérian et sa mère togolaise. Il a déjà remporté plusieurs prix littéraires, dont le grand prix littéraire d’Afrique Noire en 2003. Nous avons eu le plaisir de le rencontrer le vendredi 11 décembre 2015 au CDI pour lui poser quelques questions sur son métier et ses œuvres, notamment son dernier roman, "La légende de l’assassin" (J-C Lattès, 2015), dont nous avions lu un extrait.

La question de sa source d’inspiration est la première à avoir été posée. Pour Kangni Alem, il y a des idées au début d’un projet mais le reste demande beaucoup de travail et, par conséquent, beaucoup de temps. Il préfère donc parler de « travail » au lieu d’ « inspiration ». Un livre prend du temps à être écrit car il faut se documenter, créer les personnages et coordonner chaque partie de l’histoire pour éviter les incohérences. Il nous a ainsi expliqué les différents procédés utilisés pour écrire La légende de l’assassin comme par exemple, les entrevues avec l’avocat de la défense lors du procès de A.K. ou encore avec une certaine dame qui lui a expliqué différents rituels sur la sorcellerie. [ Note du professeur : Kangni Alem s’est en effet inspiré d’un fait divers des années 70 pour trame de ce roman, voir l’article en lien]

Ensuite nous voulions savoir quel est son rythme de travail. Il est assez aléatoire. En effet, Kangni Alem ne se fixe pas de temps de « pause » entre deux œuvres, il peut attendre un, deux ans, suivant comment ses idées arrivent, avant de recommencer à écrire : à chaque fois qu’il a une idée, il l’écrit directement pour ne pas oublier, et c’est à partir de toutes ses idées qu’il écrit son livre. Pendant ses « pauses », il est professeur de littérature et de théâtre dans une université togolaise.

Kangni Alem nous a, pour la plupart, surpris par sa sympathie et sa convivialité. Nous nous attendions à quelqu’un de plus froid, se prenant plus (ou trop) au sérieux. Or, il discutait simplement avec nous, et à travers ses paroles, on sentait qu’il aimait son métier et qu’il avait beaucoup d’imagination et beaucoup d’humour : collégien, ses amis lui demandaient de leur inventer des excuses pour justifier leurs retards !

Puis nous nous sommes intéressés à pourquoi M. Alem est devenu écrivain. Depuis qu’il est enfant il adore écrire, il tenait un journal et nous a d’ailleurs conseillé et encouragé à faire de même : selon lui, se tenir à raconter notre journée chaque jour est une bonne discipline pour l’écriture. Aujourd’hui il écrit des pièces de théâtre, des romans et des nouvelles. Il aime beaucoup la poésie mais n’en écrit pas. Les auteurs américains sont ses préférés, il se sent au cœur des histoires, plongé dans l’atmosphère du roman.

Pour conclure, nous avons apprécié la gentillesse de cet auteur.

Marie JAMET 2nde2
Sheima BABA MOUSSA et Manon ETAME 2nde3
Photos : Eric HOUNKPE


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 14 décembre 2017

Publication

361 Articles
14 Albums photo
14 Brèves
16 Sites Web
43 Auteurs

Visites

187 aujourd’hui
386 hier
404411 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés